OHM 2013

le

OHM (Observe, Hack, Make), un des grands rassemblements récurrents de hackeurs avait cette année une approche clairement politique, une suite logique aux révélations des donneurs d'alerte qui ont égayé le petit cœur de paranoïaque qui se cache en nous.

OHM (Observe, Hack, Make), un des grands rassemblements récurrents de hackeurs (précédemment connu sous le nom de HAR, ça change à chaque fois) avait cette année une approche clairement politique, une suite logique aux révélations des donneurs d'alerte qui ont égayé le petit cœur de paranoïaque qui se cache en nous. Merci Bradley Manning et Edward Snowden. Ambiance camping en Hollande, avec son climat chaud/froid qui peut surprendre. La gastronomie était représentée par le Meatloaf à volonté, qui à priori est constitué à base de déchets de fricadelles, elles même constitué de on ne sait pas. Seule information fiable, ce n'est pas végétarien. Beaucoup de choses à voir, à tester, peu de temps pour dormir. Ambiance tranquille, pas besoin de faire la tournée des hackerspaces de votre ville pour réviser les codes, on peut y aller en simple curieux. Voici une sélection de conférences auxquelles j'ai pu assister :

Enemy of the State

Ennemi d'états. Une conférence sur les whistleblowers (lanceurs d'alerte), faites par une avocate et un ancien de la NSA. Ils ont raconté l'origine de leur engagement, la série d'emmerdes qu'ils ont eus et comment minimiser ces emmerdes. Cette conférence était déjà au 29c3, autre rassemblement Hacker.

Nearest Neighbors with <30% Data Access for >1000 Dimensional Uniform Spaces

Plus proche voisin, avec moins de 30% d'accès aux données pour un espace uniforme à plus de mille dimensions. Une conférence technique sur un algorithme génialement révolutionnaire de machine learning. Un peu comme toujours sur le sujet, il y a 10% de chances de tomber sur un génie et 90% de chances de tomber sur un arnaqueur. Mauvaise pioche. Pour simplifier, c'était un algorithme qui mixait un changement de base/réduction de dimension (pour diminuer le volume de données à traiter) et un système de cache pour minimiser la lecture des datas. Au final, son implémentation ne marchait que sur des espaces de dimensions faibles (< 64) et trop lentement. Mauvaise pioche donc.

Le machine learning, un des fils du Big Data qui fait tant parler en ce moment était bien représenté à OHM. Le même conférencier a fait une présentation sur de la classification de musiques basée sur le rythme/tempo. Conférence je n'ai malheureusement pas pu voir.

The Robot Soul

L'âme des robots, et non le robot bourré. Le point de vue fort intéressant d'un designer sur le ressenti du public face à un robot en fonction de leur design.

Do You Want To Know A Secret: A Brief History of Computer Forensics

Vous voulez connaitre un secret : une brève histoire de la forensique informatique. La forensique, terme abscons violemment traduis de l'anglais, regroupe tout ce qui est lié à une enquête, savoir ce qui s'est passé. Une première partie sur l'histoire et les origines des "forensic sciences" (http://en.wikipedia.org/wiki/Forensic_science). Suivi d'une présentation de l'état actuel, et principalement sur le peu d'avancement sur les méthodes.

Programming is terrible--Lessons learned from a life wasted

La programmation est terrible, une leçon tirée d'une vie gâchée. Une conférence marrante sur les défauts récurrents du milieu des hackeurs, comme les décisions individuelles ou la "gestion d'équipe" de hackeurs.

Banking for Hackers

Le bancaire pour les hackeurs. Une première partie "les banques pour les nuls", suivi d'une proposition de système alternatif. Une proposition sur une organisation différente, pas juste remplacer les dollars par des bitcoins. Mon faible niveau en économie, ne me permet pas réellement d'apprécier tout ça et encore moins de valider.

Dans les choses techniques à retenir, une présentation de mailpile qui veut sauver le courrier électronique. J'ai vu beaucoup de quadricoptères qui sont de plus en plus stable, mais j'ai raté le chat empaillé qui vole. Rue89 et Mediapart ont publié quelques reportages sur OHM2013, insistant sur la culture hacker ou les whistles blowers.


Partager cet article :